Page 8 - Raison(s) d'Être(s) - Livre 2
P. 8

Si vous avez manqué le début


            l'intime ou de l'indicible. Peut-être y a-t-il toujours, chez un
            penseur digne de ce nom, un message ésotérique derrière le
            contenu exotérique de son discours. Peut-être la quête d'une
            réponse n'est-elle finalement rien d'autre que la tentative de
            dégager ou cerner la question…

               Le   mot   "sens",   en   français,   veut   dire   direction,   mais
            également "signification", littéralement ce qui est le "signe"
            de quelque chose. Si donc la philosophie a du sens, de quoi
            est-elle le signe ?
               J'ai ainsi fait l'hypothèse que la philosophie a du sens et est
            utile malgré les apparences, qu'elle est un symptôme, qu'elle
            n'est pas uniquement un passe-temps ou un faire-valoir pour

            intellectuels oisifs désireux de meubler leur désœuvrement
            ou leur ennui. J'ai donc pris mon courage à deux mains, et
            m'y   suis   plongé   dans   le   but   de   trouver   à   quelles
            interrogations peuvent bien répondre toutes les élucubrations                Chercher là où ça
                                                                                         fait mal
            de nos philosophes, dans le but de trouver une réponse à la
            question "le signe de quoi ?". Je les ai écoutés, sans chercher

            à savoir si "j'étais d'accord" ou pas (approche finalement
            assez vaine), sans jugement de valeur mais avec empathie :
            j'ai cherché, là où ils nous disent ce qui leur fait du bien, à
            comprendre où ils avaient mal.
               Et au-delà de l'intérêt et du plaisir que j'y ai pris et que j'ai
            tenté   de   partager,   je   ne   suis   pas   revenu   complètement        Le signe de quoi ?
            bredouille.

               En pratiquant une forme d'épochè  bienveillante, j'ai cru
            discerner que derrière le bouillonnement de deux mille cinq
            cents ans de discours bigarrés et contradictoires, la quête ne              Six inquiétudes
            semble mue in fine que par six tensions, six inquiétudes, six aux tréfonds de
            plaies nichées aux tréfonds de l'âme humaine, toujours les                  l'âme humaine
            mêmes   et   qui   reviennent   implicitement,   obsessionnelles,

            lancinantes, inquiètes et douloureuses.

               Quelles  sont ces six  inquiétudes  distinctes  qui hantent

            l'esprit humain ?
               Tout d'abord, l'esprit humain semble en permanence en
            quête "d'improbables points fixes", cherchant à établir des                 Points fixes
            certitudes, des vérités universelles, des connaissances sûres               Polarité
                                                                                        Limites
            et définitivement établies. Il les cherche en lui ("L'homme est





                                             Page 6
   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13